logo small blanc

prochaine Journée paroissiale : 14 janvier 2018

Fraternités paroissiales : une étape de croissance


Fraternité étudiants-jeunes proPour faire grandir notre foi, nous avons besoin de partage en petits groupes : ici, une soirée étudiants-jeunes professionnels.

EDITO DU MOIS DE décembre

Nous avons, dans notre vie paroissiale, de nombreuses occasions de vivre des temps fraternels, intergénérationnels, festifs, particulièrement lors des journées paroissiales. C’est une très grande chance que de pouvoir expérimenter alors la joie d’être rassemblés dans la diversité. Cette joie de la vie fraternelle est un don de Dieu : c’est Lui qui nous rassemble autour de sa Parole.

Pour faire grandir notre foi, nous avons également besoin de groupes de partage à une échelle plus réduite : prière des mères, étude biblique, étudiants et jeunes pros, mais aussi équipes Notre-Dame, Equipes CVX, MCC… Certains groupes existent donc déjà, mais la croissance de notre communauté paroissiale nous invite certainement à être attentifs à cette possibilité d’un partage plus intime, d’une formation chrétienne en petits groupes…

L’équipe d’animation pastorale réfléchit à cette question depuis plusieurs mois. Après un long temps de discernement, nous nous sommes inspirés de l’expérience des Groupes de la Parole de la paroisse de La Guillotière. Nous souhaitons donc lancer, pendant le temps de l’Avent, des « fraternités paroissiales ». De petites équipes (6 à 8 personnes) qui se retrouvent, chaque mois, pour lire, étudier, échanger sur un texte de la Bible, et s’aider mutuellement à recevoir ce texte comme une Parole vivante de Dieu pour nourrir sa foi et l’actualiser dans sa vie. Il s’agit de vivre l’expérience d’une communion spirituelle et fraternelle en étant enracinés en Dieu, en sa Parole. L’objectif n’est pas de réserver cette initiative à des spécialistes mais au contraire d’en faire une « nourriture » pour TOUS !

Pourquoi centrer ces groupes sur un partage et un approfondissement de la Parole de Dieu ?

Moise et Aaron (abbatiale Sainte-Foy de Conques)Méditons quelques instants sur l’expérience de Moïse. Lorsque Dieu l’envoie auprès de Pharaon pour libérer Israël de la servitude, Moïse prend peur car il ne sait pas bien parler : « Pardon, mon Seigneur, mais moi, je n’ai jamais été doué pour la parole, ni d’hier ni d’avant-hier, ni même depuis que tu parles à ton serviteur ; j’ai la bouche lourde et la langue pesante, moi ! » (Ex 4,10). Moïse essaye de se dérober et d’échapper à la parole qu’il doit transmettre. Pour l’affermir dans sa mission, Dieu lui confie alors un frère, Aaron, qui deviendra son compagnon de route : « Et ton frère Aaron, le lévite ? Je sais qu’il a la parole facile, lui ! Le voici justement qui sort à ta rencontre, et quand il te verra, son cœur se réjouira. Tu lui parleras et tu mettras mes paroles dans sa bouche. Et moi, je suis avec ta bouche et avec sa bouche, et je vous ferai savoir ce que vous aurez à faire. C’est lui qui parlera pour toi au peuple ; il sera ta bouche et tu seras son dieu. Quant à ce bâton, prends-le en main ! C’est par lui que tu accompliras les signes. » (…) Le Seigneur dit à Aaron : « Va sur la route du désert au-devant de Moïse. » Il y alla, le rencontra à la montagne de Dieu et l’embrassa. Moïse transmit à son frère toutes les paroles que le Seigneur l’avait envoyé dire et tous les signes qu’il avait ordonné de faire. Moïse et Aaron se mirent en route et réunirent tous les anciens des fils d’Israël. Aaron redit toutes les paroles que le Seigneur avait adressées à Moïse et il accomplit les signes sous les yeux du peuple. Et le peuple crut : il comprit que le Seigneur avait visité les fils d’Israël et qu’il avait vu leur misère. Alors ils s’inclinèrent et se prosternèrent. » (Ex 4, 14-17 ; 27-31). Moïse et Aaron vont vivre, tout au long du livre de l’Exode, une très belle fraternité qui sera au service de la Parole de Dieu, de son approfondissement. Ils ne pourront pas vivre leur mission l’un sans l’autre. Cette fraternité les soutiendra et réjouira leur cœur ! (Photo : Moïse et Aaron, abbatiale Sainte-Foy de Conques.)

Et concrètement ?
Une fraternité paroissiale est constituée de 6 à 8 paroissiens, de tous âges. On ne constitue pas son équipe : on la « reçoit » pour accueillir la présence de l’autre comme une grâce, un cadeau, un don de Dieu. Chacun reçoit une fiche mensuelle pour préparer la rencontre en fraternité. Cette fiche donne les outils nécessaires pour bien lire, comprendre et actualiser un passage de l’Evangile de Matthieu qui sera proposé cette année. Un animateur est désigné par fraternité pour faciliter le partage lors de la rencontre mensuelle, qui peut avoir lieu soit chez l’un des participants, soit dans une salle paroissiale. La fraternité est constituée jusqu’au mois de juin (à la rentrée prochaine, de nouveaux groupes seront lancés pour permettre de « recevoir de nouveaux frères » dans sa fraternité).

Déroulement d’une rencontre en fraternité
Prière à partir d’un psaume. Partage sur les deux ou trois questions de la fiche mensuelle. Chacun termine la rencontre en disant ce avec quoi il « repart » à partir de l’échange (concrétisation). Temps de prière pour conclure.

Pour s’inscrire
Une information sur les Fraternités paroissiales sera faite lors de toutes les messes du temps de l’Avent (à partir du samedi 2 au dimanche 24 décembre 2017). Il sera possible de demander des informations complémentaires et de s’inscrire après chacune de ces messes (à Saint-Charles, Saint-Pierre et l’Annonciation) auprès de membres de l’équipe pilote des Fraternités.

Je souhaite à chacun de pouvoir vivre cette expérience d’une fraternité toujours plus enracinée dans la Parole !

P. Thierry Jacoud

 

PERMANENCE D'ACCUEIL

Du mardi au vendredi de 9h à 12h (hors vacances scolaires)
3, boulevard Antoine de Saint-Exupéry, 69009 Lyon
04 78 83 77 98

Social

 

Les églises