logo small blanc

PROCHAINE JOURNÉE PAROISSIALE : 9 Décembre 2018

Justice et paix s’embrassent

Juste et paix s'embrassent, Ps 84 (Peinture de Caroline Cousin)Justice et paix s'embrassent (Ps 84, 11) - Tableau de Caroline Cousin.

édito de novembre

Le 11 novembre prochain tombe un dimanche, et nous allons célébrer le centenaire de l’armistice de la « grande » guerre. Il y a quatre ans, pour le centenaire de la mobilisation générale, le diocèse avait proposé que les cloches des églises sonnent à la volée pour rappeler ce qu’elles firent il y a cent ans. Demande tout à fait incongrue quand on sait le saccage humain qu’engendre une guerre, surtout celle de 14-18. Je m’y étais donc refusé : comment pourrions-nous « fêter » une mobilisation pour la guerre ? Une déclaration de guerre est toujours le signe d’un échec. Cette année, c’est bien différent, car c’est la paix que nous fêtons et que nous sonnerons.

« Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. » Nous entendons ce rappel des paroles de Jésus à chaque messe après le Notre Père. Et dans le passage d’où sont tirées ces paroles (Jn 14, 27), Jésus ajoute que ce n’est pas à la manière du monde qu’il nous la donne. Parce que dans nos vies, il y a parfois des mots qui claquent durement : un « fous-moi la paix ! » signe une colère, une volonté de retranchement, aboutit à un isolement qui, en fin de compte, n’apaisera jamais le cœur de celui qui demandait pourtant la paix ! C’est parce que la paix n’est pas un « pack » que je peux exiger, acheter, vendre ou m’approprier. Elle ne peut exister sans mon engagement à la faire naître, croître et perdurer. La paix surgit nécessairement d’une attitude de justice et de justesse, toujours dans la relation aux autres. Jamais achevée, la paix est la plus belle réalisation que nous puissions construire entre nous, une œuvre d’art collective à façonner et à soigner. Et Jésus déclare profondément heureux ceux qui en sont les artisans (Mt 5, 9).

Il y a quelques semaines, des prêtres du diocèse sont allés visiter à Strasbourg les institutions européennes. Souvent, je me demande si les Français, dont l’immense majorité n’ont jamais connu la guerre, mesurent réellement la chance d’être en situation de paix depuis si longtemps ; s’ils mesurent la patience, l’engagement et le travail de ceux qui maintiennent les conditions d’une vie libre et épanouie.

Dimanche 11 novembre, LA PAIX sera le thème de notre journée paroissiale : nous avons invité une personne qui, militaire, a été engagée sur des opérations en Afghanistan. Nous lui avons demandé de nous donner son témoignage en nous disant comment il demeurait chrétien, vivait sa foi et œuvrait pour la paix dans ce contexte où il a servi.

Franck Gacogne

Les églises

PERMANENCE D'ACCUEIL

Du mardi au vendredi de 9h à 12h (hors vacances scolaires)
3, boulevard Antoine de Saint-Exupéry, 69009 Lyon
04 78 83 77 98

Social