Pendant le confinement, la vie paroissiale continue sur notre page Facebook. 

Journées du Pardon à domicile

Resurrection de Lazare (Giotto)

« Déliez-le, et laissez-le aller »

La fête de Pâques n’est pas reportée et sera bien célébrée autrement le 12 avril partout dans le monde. En se présentant déjà à nous comme « la résurrection et la vie » (Jn 11, 25), Jésus nous dit et nous offre tout son amour. Nous sommes invités en Eglise à délier notre cœur dans une démarche de réconciliation pour l’accueillir en toute liberté.

Être confinés engendre des relations parents/enfants, frère/sœur, femme/mari, voisin/collègue toutes nouvelles qui nous révèlent aux autres dans des attitudes à corriger, à réajuster, à apaiser… Cette configuration interroge aussi d’une façon nouvelle l’organisation de notre temps, et comment nous le consacrons à nos proches, à nous-mêmes, à ceux qui sont dans le besoin, à Dieu…

Nous vous invitons très concrètement à vivre deux temps dans ce week-end :

  • Un temps pour réfléchir
  • Un temps pour agir

 

Pour les 3-7 ans

Avec papa ou maman, j’imprime et je fabrique mon « cube du pardon »

> Télécharger le cube 1

> Télécharger le cube 2

  • Un temps pour réfléchir

Avec mes parents, je comprends ce que veut dire chaque face du cube

  • Un temps pour agir. 

> Tous les matins, je lance mon cube, et je fais de mon mieux pour faire dans la journée ce que la face du cube me propose.

 

Pour les 8-12 ans

  • Un temps pour réfléchir

La résurrection de Lazare  (vidéo Théobule) 

Barthélémy, à toi la parole (vidéo Théobule)

  • Un temps pour agir

Barthélémy : « Ça lui fait mal [à Jésus] de voir tous ces gens pleurer ». Dans cette histoire, personne n’y pouvait rien, c’est la mort de Lazare qui faisait pleurer tout le monde, même Jésus.

Et si je décidais de ne plus faire pleurer, de consoler, et même de trouver tous les moyens pour faire rire aujourd’hui ?

 

Pour les ados

  • Un temps pour réfléchir. 

J’écoute et je regarde attentivement (vidéo)

  • Un temps pour agir. Un geste, un mot, une lettre pour sortir de ce qui m’oppresse ? 

Et si j’écrivais un message à celui, à celle avec qui je veux être « réconcilié », je choisi les mots qui jaillissent de mon cœur, je demande à l’Esprit-Saint de guider ma main sur le clavier…

 

En couple

  • Un temps pour réfléchir

Nous lisons attentivement le texte d’Adrien Candiard Le pardon dans le couple

> Télécharger le texte

  • Un temps pour agir

En couple, nous choisissons un moment opportun dans le WE où l’on coupe tout (TV, radio, smartphone)

Chacun dans un coin, après réflexion personnelle, je note et je complète sur un papier :

-       Je crois t’avoir blessé quand…

-       J’ai besoin de te dire que j’ai été blessé quand…

Côte à côte dans un canapé, on échange nos papiers… Une fois la surprise passée, nous en parlons sereinement… Quels mots pour apaiser, réconcilier, pardonner ?

 

Pour les adultes

  • Un temps pour réfléchir

Je lis attentivement l’évangile de ce dimanche : Jean 11, 1-45

Dans un moment de méditation, je prends le temps de regarder l’attitude de chacun des acteurs du récit. Quelle parole, quelle attitude me touche, me questionne ? Qu’est-ce que j’entends pour moi-même ? Où est-ce que je me situe dans cette histoire ? Au final, qu’est-ce que Dieu me révèle de lui-même à travers ce récit ?

Quelle prière jaillie de mon cœur et vers Dieu pour l’en remercier ?

  • Un temps pour agir

Dans ce temps de confinement, je cherche le moyen de manifester le Christ « Résurrection et vie ». De quelle façon délier mon cœur pour une solidarité de terrain avec ceux qui en ont le plus besoin ces prochains jours ?

Et si j’écrivais un message à celui, à celle avec qui je veux être « réconcilié », je choisi les mots qui jaillissent de mon cœur, je demande à l’Esprit-Saint de guider ma main…

 

Pour tous

Et le sacrement du pardon en période de confinement ! Ça marche comment ?

  • Un temps pour réfléchir

Pape François le 20 mars 2020. « Je sais qu’à l’occasion de Pâques, beaucoup d’entre vous allez vous confesser pour retrouver Dieu […] Mais nombreux me diront aujourd’hui : « Mais, père, où puis-je trouver un prêtre, un confesseur, puisque je ne peux pas sortir de chez moi ? Et je veux faire la paix avec le Seigneur, je veux qu’il m’embrasse ». « Fais ce que dit le Catéchisme : C’est très clair : si tu ne trouves pas de prêtre pour te confesser, parle avec Dieu, il est ton Père, et dis-lui la vérité : “Seigneur, j’ai manigancé ceci, cela, cela… pardon”, et demande-lui pardon de tout ton cœur, avec l’acte de contrition. Tu peux t’approcher toi-même du pardon de Dieu, comme l’enseigne le Catéchisme, sans avoir de prêtre sous la main… Trouve le moment juste, le bon moment. Un Acte de contrition bien fait, et ainsi notre âme deviendra blanche comme la neige »

  • Un temps pour agir

Se préparer à Pâques en mettant en œuvre ce que propose le pape François ci-dessus.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.?subject=Sacrement%20du%20pardon">Prendre rendez-vous avec le P. Franck à l’église St Pierre, se munir d’un masque et cocher

    • la case 5 de l'attestation de déplacement : Déplacement bref, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre…
    • la case 2 si c’est plus grave ;-) : Consultation et soin ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés.

 

PERMANENCES D'ACCUEIL

Du mardi au vendredi de 9h à 12h (hors vacances scolaires)
3, boulevard Antoine de Saint-Exupéry, 69009 Lyon
Tél. : 04 78 83 77 98