Quatrième dimanche de Pâques

Bon berger

« Moi, je suis la porte des brebis. »

Le Christ est un berger d’exception. Gardien de nos cœurs, il connaît le prénom de chacun de nous. À l’heure de l’épreuve, il nous guide et nous fortifie. Aux jours d’angoisse, il nous mène vers les eaux paisibles. De sa douce voix, il nous appelle à l’aimer et à clamer la Bonne Nouvelle. Accueillons ses requêtes. Répondons-lui dans la joie.

Chers amis,

Ce dimanche 3 mai, quatrième dimanche de Pâques, est celui où toute l'Eglise prie pour les vocations au sens large, c'est-à-dire que chaque baptisé est invité à demander au Seigneur dans sa prière l'audace de se déployer et de mettre en œuvre le baptême qu'il a reçu.

Dans la mesure du possible nous vous proposons de vivre cette célébration à 10h pour être en communion les uns avec les autres. C'est important d'avoir prévu chez soi un espace dédié pour la prière qui rassemble ceux qui sont là. En plus d'une bougie d'une icône ou d'une croix, d'une Bible (ouverte au livre des Actes des Apôtres), nous pouvons y mettre un foulard ou un linge blanc pour marquer cette couleur liturgique du temps de Pâques.

> Télécharger et imprimer trois coloriages pour que les petits enfants participent à ce temps.

1. Avant de débuter la prière, une personne est désignée pour conduire ce temps de prière. Nous pouvons allumer un lumignon à mettre sur une fenêtre en lien avec tous ceux qui prient. Nous commençons par faire silence en demandant au Seigneur de venir habiter ce moment.

2. Celui qui conduit dit : «Nous faisons le signe de la croix : au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Nous nous rappelons que c’est le Seigneur qui nous rassemble, que c’est le Seigneur qui nous donne d’être en communion avec les chrétiens du monde entier et particulièrement les chrétiens de notre paroisse Saint-Gabriel de Vaise qui se "rassemblent" aujourd’hui.»

3. Chant d'entrée : «Si le Père vous appelle» (Didier Rimaud / Jacques Berthier)

Si le Père vous appelle à aimer comme il vous aime,
Dans le feu de son Esprit, bienheureux êtes-vous !
Si le monde vous appelle à lui rendre une espérance,
A lui dire son salut, bienheureux êtes-vous !
Si l'Eglise vous appelle à peiner pour le Royaume,
Aux travaux de la moisson, bienheureux êtes-vous !

R/ Tressaillez de joie ! Tressaillez de joie !
Car vos noms sont inscrits pour toujours dans les cieux !
Tressaillez de joie ! Tressaillez de joie !
Car vos noms sont inscrits dans le coeur de Dieu !

Si le Père vous appelle à quitter toute richesse
Pour ne suivre que son Fils, bienheureux êtes-vous !
Si le monde vous appelle à lutter contre la haine
Pour la quête de la Paix, bienheureux êtes-vous !
Si l'Eglise vous appelle à tenir dans la prière,
Au service des pécheurs, bienheureux êtes-vous !

Si le Père vous appelle à montrer qu'il est tendresse,
A donner le pain vivant, bienheureux êtes-vous !
Si le monde vous appelle au combat pour la justice,
Au refus d'être violents, bienheureux êtes-vous !
Si l'Eglise vous appelle à l'amour de tous les hommes
Au respect du plus petit, bienheureux êtes-vous !

4. Celui qui conduit dit : «Au début de ce temps de prière, nous reconnaissons que nous sommes souvent sourds aux appels de Dieu, du monde, de l'Eglise, aux multiples appels du quotidien pour nous sortir de nous-mêmes, pour chercher à faire le bonheur de l'autre. Seigneur, nous reconnaissons notre péché et nous te demandons pardon.»

On chante : Kyrie (messe du Bon Berger, Chemin Neuf)

«Que Dieu tout-puissant d'amour nous fasse miséricorde ; qu'il nous pardonne nos péchés et qu'il nous conduise à la vie éternelle.»

5. On chante : Gloria (messe du Bon Berger)

Gloire à Dieu au plus haut des cieux et
Paix sur la terre aux hommes qu'il aime. (bis)

Nous te louons, nous te bénissons, nous t'adorons, nous te glorifions,
Nous te rendons grâce, pour ton immense gloire,
Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant,
Seigneur Fils unique, Jésus-Christ,
Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père,
Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous;
Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière;
Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.
Car toi seul es Saint,
Toi seul es Seigneur, toi seul es le Très-Haut : Jésus-Christ,
Avec le Saint-Esprit dans la gloire de Dieu le Père.
Amen

6. On prend un petit temps de silence.

Puis celui qui conduit lit cette prière : «Prions... Dieu éternel et tout-puissant, guide-nous jusqu'au bonheur du ciel ; que le troupeau parvienne, malgré sa faiblesse, là où son Pasteur est entré victorieux. Lui qui règne avec Toi, Père, et l'Esprit-Saint, aujourd'hui et pour les siècles des siècles. Amen !»

Liturgie adaptée pour les enfants et les plus petits

Psaume : Le Seigneur est mon berger (Theobule)Ecouter le psaume 22

La Parole aux enfants

Une question

Comprendre l'évangile

A quoi Jésus se compare-t-il ?
Jésus se compare à une porte. Mais pas n'importe laquelle : une porte par laquelle les brebis passent pour entrer et sortir de la bergerie.

Qu'arrive-t-il aux brebis qui passent par la porte-Jésus ?
Elles sont "sauvées", c'est-à-dire qu'elles ne craignent plus le mal. Elles peuvent "aller et venir", elles sont libres. Elles trouvent un "pâturage", un champ plein de bonnes herbes à manger ; enfin, elles ont "la vie... en abondance" : la porte-Jésus conduit à la vie heureuse, où l'on a le nécessaire pour être heureux, libéré du mal.

Qu'apporte le voleur qui escalade le mur, sans passer par la porte-Jésus ?
Il a de mauvaises intentions, il vient "voler, égorger, détruire" : celui qui refuse de passer par la porte-Jésus fait le mal et apporte la souffrance et la mort, au lieu de la vie libre et heureuse.

Si Jésus est comme la porte, qui est comme les brebis ?
Ce sont ceux qui ont besoin de Dieu, tous les hommes, et nous en particulier. Si nous faisons confiance à Jésus Christ, si nous croyons qu'il est vraiment l'Envoyé de Dieu et écoutons sa parole, alors nous aurons tout ce qu'il nous faut, nous recevons vraiment la vie de Dieu.

7. Nous nous mettons à l'écoute des textes du jour.

Lecture du livre des Actes des Apôtres (Ac 2, 14a.36-41)

Le jour de la Pentecôte, Pierre, debout avec les onze autres Apôtres, éleva la voix et fit cette déclaration : « Que toute la maison d’Israël le sache donc avec certitude : Dieu l’a fait Seigneur et Christ, ce Jésus que vous aviez crucifié. » Les auditeurs furent touchés au cœur ; ils dirent à Pierre et aux autres Apôtres : « Frères, que devons-nous faire ? » Pierre leur répondit : « Convertissez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ pour le pardon de ses péchés ; vous recevrez alors le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont loin, aussi nombreux que le Seigneur notre Dieu les appellera. » Par bien d’autres paroles encore, Pierre les adjurait et les exhortait en disant : « Détournez-vous de cette génération tortueuse, et vous serez sauvés. » Alors, ceux qui avaient accueilli la parole de Pierre furent baptisés. Ce jour-là, environ trois mille personnes se joignirent à eux.

Parole du Seigneur.

D'après le psaume 22 (23) (à écouter et à lire)

R/ Tu es mon berger, Je ne manque de rien,
Ta main me conduit vers l´eau vive.

Tu me fais reposer sur des prés d´herbe fraîche,
Vers les eaux vives tu me mènes.
Tu me conduis sur les chemins de justice,
Pour l´amour de ton nom très saint.

Si je traverse les ravins de ténèbres
Je ne redoute rien, je ne crains rien.
Car tu es avec moi et ton bâton me guide,
Tu me réconfortes et tu me consoles.

Devant moi tu prépares une table,
À la face de mes ennemis,
Et d´une onction tu me parfumes la tête,
Ma coupe déborde de joie.

Grâce et bonheur m´accompagnent sans cesse,
Tout au long des jours de ma vie.
J´habiterai dans la maison du Seigneur
Pour toute la durée de mes jours.

Lecture de la première lettre de saint Pierre apôtre (1 P 2, 20b-25)

Bien-aimés, si vous supportez la souffrance pour avoir fait le bien, c’est une grâce aux yeux de Dieu. C’est bien à cela que vous avez été appelés, car c’est pour vous que le Christ, lui aussi, a souffert ; il vous a laissé un modèle afin que vous suiviez ses traces. Lui n’a pas commis de péché ; dans sa bouche, on n’a pas trouvé de mensonge. Insulté, il ne rendait pas l’insulte, dans la souffrance, il ne menaçait pas, mais il s’abandonnait à Celui qui juge avec justice. Lui-même a porté nos péchés, dans son corps, sur le bois, afin que, morts à nos péchés, nous vivions pour la justice. Par ses blessures, nous sommes guéris. Car vous étiez errants comme des brebis ; mais à présent vous êtes retournés vers votre berger, le gardien de vos âmes.

Parole du Seigneur.

Alléluia (messe du Bon Berger)

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean (Jn 10, 1-10)

En ce temps-là, Jésus déclara : « Amen, amen, je vous le dis : celui qui entre dans l’enclos des brebis sans passer par la porte, mais qui escalade par un autre endroit, celui-là est un voleur et un bandit. Celui qui entre par la porte, c’est le pasteur, le berger des brebis. Le portier lui ouvre, et les brebis écoutent sa voix. Ses brebis à lui, il les appelle chacune par son nom, et il les fait sortir. Quand il a poussé dehors toutes les siennes, il marche à leur tête, et les brebis le suivent, car elles connaissent sa voix. Jamais elles ne suivront un étranger, mais elles s’enfuiront loin de lui, car elles ne connaissent pas la voix des étrangers. » Jésus employa cette image pour s’adresser aux pharisiens, mais eux ne comprirent pas de quoi il leur parlait. C’est pourquoi Jésus reprit la parole : « Amen, amen, je vous le dis : Moi, je suis la porte des brebis. Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des bandits ; mais les brebis ne les ont pas écoutés. Moi, je suis la porte. Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra entrer ; il pourra sortir et trouver un pâturage. Le voleur ne vient que pour voler, égorger, faire périr. Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance. »

- Acclamons la Parole de Dieu.

8. Ecouter l'homélie du jour

9. Chant de méditation après l'homélie

«Le Seigneur est mon berger» (Daniel Kalisky)

Le Seigneur est mon berger
je ne manquerai de rien.
Il me laisse reposer
sur des prairies verdoyantes.
Il me conduit avec soin
tout au long des eaux tranquilles.

Il restaure la santé
et les forces de mon âme,
Et pour l'honneur de son nom,
Il me mène pas à pas
dans le bon chemin.

Quand je devrais traverser
la vallée obscure où plane
l'ombre de la mort,
je ne craindrais aucun mal
car tu seras près de moi,
ton bâton me guidera,
ta houlette de berger
me rassurera.

Pour moi tu dresses une table
au vu de mes ennemis,
tu oins de parfum ma tête
et ma coupe est débordante.

Oui, le bonheur et la grâce
me suivront la vie durant,
et je pourrai demeurer
dans la maison du Seigneur,
jusqu'à la fin de mes jours.

10. Profession de foi

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,
Créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur ;
qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié,
est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers ;
le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d’où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois en l’Esprit Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints,
à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle.
Amen

11. Intentions de prière universelle

R/ Ô Christ, ressuscité, exauce-nous.

- En cette Journée mondiale de prière pour les vocations, prions particulièrement pour les évêques, les prêtres, les diacres qui ont été ordonnés pour conduire et servir au nom de l'Evangile. Que chacun exerce cette responsabilité en Eglise avec sagesse et discernement. Nous te prions Seigneur.

- Prions pour tous ceux qui choisissent de vivre l'Evangile dans sa radicalité : religieux, religieuses vivant en communauté, ermites, laïcs consacrés. Pour qu'ils reflètent continuellement le visage du Christ dans sa richesse et que de nombreuses personnes se montrent disponibles à cet appel. Nous te prions Seigneur.

- Prions pour les couples mariés, afin qu'ils soient un reflet visible de l'amour du Seigneur dans le monde, et pour tous les baptisés appelés à incarner l'Esprit de Dieu à travers tous les aspects de leur vie, dans leur profession et leurs activités quotidiennes. Nous te prions Seigneur.

- Prions enfin pour que l'Esprit Saint nous soutienne dans cette période d'incertitude et d'angoisse, en particulier les malades et tous ceux qui vivent le confinement dans des conditions difficiles. Nous te prions Seigneur.

Je peux déposer une intention de prière sur la page Facebook de la paroisse et porter celles que d'autres ont rédigées en commentaire.

12. Celui qui conduit dit : «Unis les uns aux autres, nous nous adressons au Père en lui redisant :

– Notre Père qui est aux cieux…

13. Bénédiction. Tout le monde peut bénir, ce n’est pas réservé aux prêtres. Un membre présent bénit ceux qui sont là en disant par exemple (mais n’hésitez pas à être inventif !) :

«Le Père est un Pasteur plein de bonté, il veille sur chacun de nous avec tendresse. Qu'il nous bénisse au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.»

Amen

14. Envoi pascal

«Allons dans la paix du Christ, alléluia, alléluia.»
«Nous rendons grâce à Dieu, alléluia, alléluia.»

15. Chant final : «Le Christ est vivant» (Lecot/Herrera)

Le Christ est vivant, ALLELUIA !
Il est parmi nous , ALLELUIA !
Béni soit son nom dans tout l'univers !
ALLELUIA !, ALLELUIA !

C'est lui notre joie, ALLELUIA !
C'est lui notre espoir , ALLELUIA !
C'est lui notre pain, c'est lui notre vie !
ALLELUIA !, ALLELUIA !

Soyons dans la joie, ALLELUIA !
Louons le Seigneur , ALLELUIA !
Il nous a aimés, il nous a sauvés !
ALLELUIA !, ALLELUIA !

Le Christ est vivant, ALLELUIA !
Allons proclamer , ALLELUIA !
La Bonne Nouvelle à toute nation !
ALLELUIA !, ALLELUIA !

Le Christ était mort, ALLELUIA !
Le Christ est vivant, ALLELUIA !
Le Christ est présent, le Christ reviendra !
ALLELUIA !, ALLELUIA !

Louange au Seigneur, ALLELUIA !
Au Père très bon, ALLELUIA !
Au Christ, à l'Esprit, aux siècles sans fin !
ALLELUIA !, ALLELUIA !

Merci de bien vouloir participer à la quête en ligne (voir les indications ci-dessous).

Nous vous souhaitons une belle semaine et vous disons à dimanche prochain !

Continuons de donner à la quête !

quete Eau, électricité, chauffage, rémunérations, assurances, sécurité, entretien, réparation, communication (téléphone, outils numériques, moyens au service des activités paroissiales…) Depuis un mois et demi, il n'y a plus la moindre entrée pour la paroisse par le biais de la quête ou du casuel (don versé à l'occasion d'un sacrement), mais les factures continuent à tomber.

Nous vous invitons donc à ce geste nécessaire pour la vie de votre paroisse. Vous pouvez le faire grâce à ce site sécurisé mis en place par l'Eglise catholique de France (il suffit d'indiquer "diocèse de Lyon" puis "paroisse saint-Gabriel de Vaise").

Nous vous remercions sincèrement.

> JE DONNE 

PERMANENCES D'ACCUEIL

Du mardi au vendredi de 9h à 12h (hors vacances scolaires)
3, boulevard Antoine de Saint-Exupéry, 69009 Lyon
Tél. : 04 78 83 77 98