Edito de juin

Installation Franck 2018.09.16tekoaphotos 49

J'ai soif de te rencontrer…

Ce qui constitue et construit toute vie sociale – et c’est particulièrement significatif en Église - c’est la rencontre de l’autre ! Je crois que c’est d’abord à cause de cela que le confinement a été, à raison, pour beaucoup une période difficile à vivre. Nous existons dans et par la relation, le contact, l’échange. Et quand ceux-ci se réduisent à nos proches vivant sous le même toit, à l’infirmière passant une fois par jour ou, pire, aux murs de la pièce dont on a fait cent fois le tour, il y a une soif légitime qui grandit…

Pendant ce confinement, la paroisse de Vaise a cherché le plus possible à maintenir des liens et même à en créer de nouveaux :

Par les « célébrations domestiques » en ligne, proposées chaque dimanche et chaque jour de la semaine sainte entre le 15 mars et le 24 mai. L’objectif était d’expérimenter qu’une « cellule » d’Église pouvait se vivre à l’échelle de la famille, et qu’un membre pouvait prendre la responsabilité de la conduite d’un temps de prière pour tous ceux qui sont là (enfants compris). Merci pour les chants, la communication, la créativité qui s’est déployée autour des « espaces de prières » à l’occasion de la semaine sainte, pour la possibilité donnée à des personnes sans Internet d’avoir pu vivre ces célébrations par téléphone ou avec une version papier.

Par une attention toutes particulière auprès de personnes âgées, seules ou non connectées. Des liens se sont créés avec une soixantaine de personnes appelés régulièrement, avec les Ehpad de notre quartier par le biais de leurs animatrices. Merci aux paroissiens, au service évangélique des malades et des aînés (SEM) ainsi qu’aux enfants du groupe scout de la paroisse qui se sont investis dans ce service.

Par la réouverture fin mars de l’épicerie solidaire à Saint-Camille. Nous le savons tous, les premiers à avoir pâti de ce confinement sont ceux dont les ressources sont faibles. Après un temps de fermeture, la nécessité de trouver des bénévoles de moins de 70 ans et la mise en place d’une nouvelle organisation pour garantir la sécurité sanitaire des personnes accueillis et des bénévoles, l’épicerie solidaire a pu rouvrir trois demi-journées par semaine. Merci à l’équipe qui a permis le maintien de cette ouverture et le suivi de beaucoup de familles bénéficiaires.

Aujourd’hui, nous allons pouvoir fêter, célébrer dans l’eucharistie ces liens qui ont été vécus trop souvent à distance et lever une certaine frustration. Nous n’allons pas revenir à de grandes embrassades parce que, paradoxalement, nous avons appris ces temps-ci qu’aimer l’autre, c’était le lui signifier à distance. Cependant, revenir aux sacrements, c’est nourrir notre foi et notre vie en Église, c’est fortifier notre lien et notre relation au Christ en accueillant sa vie, en devenant son corps. Et si ce jeûne eucharistique nous avait fait ressentir plus réellement le malaise vécu par tant de baptisés ne communiant pas, pour différentes raisons, par choix ou par contrainte, alors notre regard aura gagné en humilité, en sagesse et, espérons-le, en conversion.

Toutes les activités ne reprennent pas ce mois-ci. Vous trouverez dans cette feuille paroissiale celles dont j’ai eu connaissance. Le 6 juin à 18h à l’Annonciation, les catéchumènes de notre paroisse, en attente depuis Pâques, vivront les sacrements de l’initiation vers lesquels ils ont été accompagnés. Merci de ne choisir cette messe du week-end que si vous les connaissez ou si vous souhaitez un lien particulier avec eux (il y aura trois autres messes le 7 juin). Les bénévoles de plus de 70 ans de notre paroisse sont maintenant autorisés à reprendre leurs activités, bien entendu sur la base du volontariat et en respectant strictement les consignes et les gestes barrières.

Je ne vous cache pas que les ressources de la paroisse ont été quasi nulles depuis le 15 mars. Merci aux personnes qui ont régulièrement déposé une enveloppe à la cure de Saint-Pierre. Si vous n’avez pas participé à la quête depuis deux mois ni à celle proposée en ligne, je vous invite à envisager un don généreux. Le confinement n’a pas stoppé l’arrivée des factures !

Vivons cette belle fête de la Pentecôte en accueillant l’Esprit Saint qui veut nous déconfiner. En adaptant un peu la bénédiction solennelle de la veillée pascale, voici celle qui pourrait nous envoyer aujourd’hui :

Que demeure en vous la grâce de Dieu, la grâce pascale qu’il vous offre aujourd’hui, 
Qu’elle vous protège de l’oubli et du doute. AMEN
Par la résurrection de son Fils, il vous a fait renaître :
qu’il vous rappelle toujours à cette joie que rien, pas même la mort, ne pourra vous ravir. AMEN
Ils sont finis les jours du confinement, suivez maintenant les pas du Ressuscité dans le souffle de l’Esprit :
suivez-le désormais jusqu’à son Royaume où vous vivrez de la joie parfaite. AMEN

Franck Gacogne

 

PERMANENCES D'ACCUEIL

Du mardi au vendredi de 9h à 12h (hors vacances scolaires)
3, boulevard Antoine de Saint-Exupéry, 69009 Lyon
Tél. : 04 78 83 77 98