Sacrement des malades : une nouvelle création

Sacrement des malades à St-Pierre de VaiseCharles et Catherine reçoivent le sacrement des malades à Saint-Pierre de Vaise, dimanche 1er mai 2016. (DR)

En quoi, Seigneur, ai-je besoin d'être recréé ?

Samedi soir à Saint-Charles, dimanche à Saint-Pierre et l'Annonciation : une dizaine de paroissiens au total ont reçu le sacrement des malades le week-end dernier. Voici ce qu'ils en disent :

  • «Le sacrement des malades, c'est le sacrement du chemin qui nous reste à faire» : confiance.
  • «Je n'étais pas d'accord pour dire que ça me concernait, mais je suis venu quand même» : consentement.
  • «Je ne veux pas me laisser dominer par la maladie, je veux rester disponible aux autres» : ouverture.
  • «Quand on vieillit, on ne fait pas que perdre : il reste encore des choses nouvelles à accueillir» : émerveillement.
  • «Que le Seigneur prenne soin de mes propres faiblesses, que mes faiblesses me rendent solidaire de ceux qui souffrent» : communion

A la lumière de la première création (Genèse) répond la lumière qui illumine la Jérusalem céleste (Apocalypse) : elle ne vient ni du soleil ni de la lune, mais surgit de la résurrection du Christ, Agneau immolé. Recevoir le sacrement des malades, c'est se laisser baigner par cette lumière irradiante qui nous recrée tout entier.

En quoi, Seigneur, ai-je besoin d'être recréé par toi ? C'est la question qui nous accompagnera cette semaine.

(D'après l'homélie du P. Thierry Jacoud)

PERMANENCES D'ACCUEIL

Du mardi au vendredi de 9h à 12h (hors vacances scolaires)
3, boulevard Antoine de Saint-Exupéry, 69009 Lyon
Tél. : 04 78 83 77 98