Cinquième dimanche de Carême : la résurrection de Lazare

Vincent Van Gogh La Resurrection de LazareEvangile selon saint Jean (11, 1-45) : « Moi, je suis la résurrection et la vie, dit le Seigneur. Celui qui croit en moi ne mourra jamais. » - (Résurrection de Lazare (d'après Rembrandt), Vincent Van Gogh, musée Van-Gogh, Amsterdam ©Wikimedia)

L’Évangile est vivant ! Il est une parole de vie qui nous est adressée personnellement. C’est à nous qu’aujourd’hui le Seigneur s’adresse : il nous lance le même cri et il est prêt à déployer sa puissance pour qu’effectivement nous renaissions à la vie. À chacun de nous il dit : « Sors de toi-même, sors de ton péché et de ce repli sur toi qui t’empêche de vivre ! Donne-toi et tu revivras, tu seras alors pour les autres un témoignage que je suis l’auteur de la vie. »

 UN CARÊME AU RYTHME DES CATÉCHUMÈNES (V)

Lire la suite

Quatrième dimanche de Carême : la guérison de l'aveugle -né

AveugleNe

Evangile selon saint Jean (9, 1-41) : « L’homme qu’on appelle Jésus a fait de la boue, il me l’a appliquée sur les yeux et il m’a dit : “Va à Siloé et lave-toi.” J’y suis donc allé et je me suis lavé ; alors, j’ai vu. » - (Fresque, église orthodoxe croate, ©AdobeStock.)

Jésus guérit cet homme pour nous faire comprendre combien le péché nous aveugle. Souvent nous vivons la vie comme une compétition, souvent nous nous comparons et nous abaissons les autres pour mieux nous mettre en valeur. Jésus nous fait comprendre combien Dieu nous aime personnellement, combien nous sommes uniques à ses yeux, combien il ne nous compare pas. N’enfermons pas l’amour de Dieu !

 UN CARÊME AU RYTHME DES CATÉCHUMÈNES (IV)

Lire la suite

Troisième dimanche de Carême : la Samaritaine

Samaritaine Marko Rupnik 1

Evangile selon saint Jean (4, 5-42) : « Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : “Donne-moi à boire”, c’est toi qui lui aurais demandé, et il t’aurait donné de l’eau vive. » - (Marko Rupnik, chapelle des sœurs ursulines, Lubiana, Slovénie.)

Jésus vient à notre rencontre dans l’humilité et la pauvreté. Il ne s’impose pas mais il nous tend délicatement la main. Saurons-nous saisir cette occasion extraordinaire de retrouver notre dignité blessée par le péché .

 UN CARÊME AU RYTHME DES CATÉCHUMÈNES (III) 

Lire la suite

Plus d'articles...

PERMANENCES D'ACCUEIL

Du mardi au vendredi de 9h à 12h (hors vacances scolaires)
3, boulevard Antoine de Saint-Exupéry, 69009 Lyon
Tél. : 04 78 83 77 98